Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 07:35

3_gd.gifTROPHEE LAUSANNOIS 2011 (5ème course)

 

21ème Course A Travers Pully le vendredi 27 mai 2011 (10,22 km)

 

logo linea

 

TL05-Pully-Flyer 

 

Les années se suivent et se ressemblent pour ce qui est du Trophée lausannois. Fin mai est synonyme de la course «A Travers Pully» qui correspond avec la cinquième partie de ce challenge. Seuls les objectifs divergent.

 

Je me suis nettement moins bien préparé pour cette compétition. Elle est pénible, mais qu’importe, le fait de courir l’emportera sur certaines résolutions. C’est ma troisième participation à Pully et je me suis dit que si je pouvais faire un chrono entre celui de 2009 et 2010, je serais déjà bien content.

 

Le déplacement est organisé avec Pascal qui viendra me chercher à Tolochenaz et me reconduira peu après la course. On discute trail dans la voiture et il m’a l’air décidé et motivé pour Sierre-Zinal.

 

dossard 

 

Je récupère mon dossard le jeudi soir, comme je passe à proximité cela m’évitera la cohue du vendredi. Peine perdue parce que j’accompagne Pascal pour le retrait de son dossard. Il y a beaucoup d’enfants avec leur parent. Je reçois le numéro 53 et je me dis que cela pourrait être le temps à la fin de ma course.

 

Une fois le sésame récupéré, on se dirige vers la voiture de Pascal pour se mettre en tenue adéquate pour une balade de 10 kilomètres. De retour au centre-ville, je me rends compte que j’ai oublié mon Ventolin. Nouvelle escapade au véhicule pour une inhalation obligatoire sous peine de gros problème respiratoire.

 

L’échauffement se résumera à son strict minimum. On croise une ribambelle de membres du Footing Club, plus d’autres connaissances. Mais je n’ai pas eu le temps de faire des accélérations (ou je n’ai pas eu envie!).

 

P1010973

 

Je me positionne dans les premières lignes, à nouveau, pour éviter l’étranglement du passage des vignes. Mais au vue du nombre de coureurs devant, la première ligne est épaisse. Le résultat est tout de même mitigé. Je démarre vite, mais pas aussi vite qu’en 2010 et me retrouve assez rapidement dans un peloton assez dense. Mais à ma grande surprise, ça passe quand même. La perte de temps est minime. Nous n’aurons pas les coudes en sang sur cette édition.

 

Dès la descente, je me laisse emporter par la pente, mais sans forcer. Je sais que je cours moins vite, mais je n’ai pas l’intention de me griller sur la première boucle déjà. J’ai appris à gérer ce genre de départ et quasiment dans tous les cas, en partant trop vite, on le paie dès la mi-course.

 

D’autant plus qu’avec 3 tours de 3,4 kilomètres, il est préférable de s’économiser un peu. Je fais l’impasse sur le premier ravitaillement, qui est à mon goût trop tôt, mais comme il servira au deuxième et troisième tour, sa position sera très utile. Mais ce sera le seul point de distribution d’eau.

 

En ayant effectué une reconnaissance mardi en fin de journée, je me rends compte que le dénivelé n’a pas changé…pourquoi aurait-il changé du reste. La température était infernale est avoisinait les 28 degrés. Je n’ai fait que deux tours et j’étais lessivé et vidé. Cela n’était guère encouragent pour la suite. D’autant plus que j’ai prévu de faire la course A Travers Jouxtens le samedi matin…le lendemain.

 

Je retrouve la pente, comme en 2010, au même endroit et avec la même inclinaison. Raymond Corbaz est là pour motiver ses troupes. Je marche et je sais très bien pourquoi. Il me donne une tape amicale dans le dos pour me pousser. Il le fera à chaque tour. Mais la fête est loin d’être terminée. Car cela continue à grimper, moins raide, mais en addition de celle réalisée, les mollets chauffent. Dominique est là aussi pour nous supporter.

 

C’est dur! Cela se calmera avant d’entamer le tour des terrains de sports. Je relance, mais difficilement. Après quelques dizaines de mètres, le rythme revient. Deux petites montées ponctueront la première partie du calvaire. Après un long bout droit, en léger faux-plat au début, puis en légère pente ensuite, nous tournons à gauche et commençons la descente sur Pully. Mais en effectuant un léger détour. Nous passons sur le pont de chemin de fer et nous dirigeons sur la droite pour la seconde boucle. Je passe sous l’arche en 17:05 pour 3,45 km. Le second tour sera plus difficile.

 

La partie facile des vignes me permet de me détendre un peu. Je prends au vol un gobelet d’eau et relance au mieux pour la suite de l’aventure pulliérane.

 

Je souffre plus sur ce tour que pendant le premier. Je marche à nouveau sur la pente de 23% et Raymond me relance à nouveau. Mais je ne suis pas le seul à souffrir. J’entends Raymond encourager Linda, ce qui veut dire qu’elle est juste derrière. Voilà, je tiens ma motivation. Je resterais devant pendant toute la fin de la course. Je sens qu’elle est proche, mais je ne me retournerais pas.

 

Pascal est déjà loin devant et Alain m’a devancé au premier tour dans la première difficulté de la course et ce malgré son attelle pour sa cheville. Je passe pour la dernière fois sous le porche qui a servi de départ et fonce pour effectuer mon troisième et dernier tour. Je suis bien et je pense que ce tour sera bien meilleur que le second.

 

Temps de passages aux différents endroits du tracé

 

En haut de la pente de 23%:

Tour 1:   1,61 km en 8:11 Soit 8:11 pour le 1er passage

Tour 2:   5,01 km en 25:25 Soit 17:14 pour le 2ème  passage

Tour 3:   8,43 km en 42:57 Soit 17:32 pour le 3ème passage

 

Avant la descente de Rochettaz:

Tour 1:   2,70 km en 13:53 Soit 13:53 pour le 1er passage

Tour 2:   6,09 km en 31:17 Soit 17:24 pour le 2ème passage

Tour 3:   9,54 km en  48:46 Soit 17:29 pour le 3ème passage

 

Sur le pont CFF:

Tour 1:   3,32 km en 16:36. Soit 16:36 pour le 1er tour

Tour 2:   6,72 km en 34:07. Soit 18:31 pour le 2ème tour

Tour 3: 10,16 km en 51:22. Soit 17:15 pour le 3ème tour

 

Et en effet les sensations sont meilleures, mais la fatigue se fait sentir dès le passage sous l’avenue de Lavaux. C’est la dernière fois que nous grimpons aux terrains de sport et c’est dur. Après une ultime marche et une nouvelle tape sportive de Raymond, le reste de la course se fera à une bonne allure. J’ai même l’impression d’accélérer car le spectre de Linda est proche.

 

Je laisse aller dans la descente, mais je sais que la course n’est pas terminée pour autant. Je tiendrai la cadence jusqu’au bout et termine au sprint sur les derniers mètres.

 

DSCF2296

 

Une fois la ligne franchie, je félicite Linda et Alain et rejoins Pascal. Nous ne tarderons pas sur place d’autant plus qu’il fait un peu froid (il y a toujours la bise).

 

Je suis néanmoins satisfait de ma course, bien que, à la base, je ne voulais pas forcer. C’est raté, j’espère que je ne le regretterai pas le lendemain à Jouxtens.

 

TL05-Pully-Prix 

Le prix souvenir.

 

parcours2011 

Le parcours est identique qu’en 2009

 

La course au microscope:

 

Chronometre-762130.gif 

Course de: de 10,00 km (10,22 km)

Temps officiel: 51:34,78

Vitesse moyenne de 11,9 km/h

Vitesse maximale: 16,9 km/h

942 calories «grillées»

Allure moyenne: 5,03 m/km

 

La course au microscope:

 

Première partie de la course

Distance

1 km

2 km

3 km

4 km

5 km

6 km

7 km

8 km

9 km

10 km

10,22 km

Allure

04:32

05:47

04:45

04:30

05:45

05:31

04:29

04:43

06:00

04:30

04:25

Temps

04:32

10:19

15:04

19:35

25:21

30:52

35:21

40:05

46:05

50:36

51:36

 

Classement dans ma catégorie: 18ème sur 34

Classement overall: 152 sur 367

Au classement provisoire du TL, après 5 courses, je pointe à la 25ème place.

 

Prochaine course mercredi 1er juin pour Moudon-Thierrens et samedi 4 juin à Savigny (6ème course pour le Trophée lausannois). Ce sera MA dernière en tant que régional de la course. A propos de la course Moudon-Thierrens, cette manifestation était, à la base, programmée début juillet. Mais afin d’éviter les fortes chaleurs, cette date est avancée au 1er juin…j’ai regardé la météo ce soir et la température prévue pour mercredi est de 12 degrés la journée.

 

Max

Partager cet article

Repost 0
Published by RunningMax - dans Courses
commenter cet article

commentaires